Retour sur notre Assemblée générale du 28 juin 2022

L’Assemblée Générale 2022 d’ACD Nouvelle-Aquitaine s’est tenue le 28 juin 2022 au Grand Port Maritime de Bordeaux.

Nous avons eu l’honneur de recevoir Mme Andrea Brouille, 1ère Vice-Présidente de la Région Nouvelle-Aquitaine, en charge du Développement économique, de l’Innovation et de l’Accompagnement de la RSE des entreprises à l’occasion de cette assemblée.

L’ensemble des participants ont pu découvrir le bilan de l’année 2021 et le plan d’actions 2022 sur l’ensemble des activités du cluster : animation de filière Chimie et Matériaux, Innovation, Expertise SSE et Formation.

Michel Le Van Kiem a ensuite présenté la stratégie GreenPHysics, qui ambitionne de faire du port de Bordeaux l’un des premiers complexes industrialo-portuaires bas carbone en Europe et contribuer à faire émerger en Nouvelle Aquitaine l’un des 7 bassins d’hydrogène renouvelable en France, a été partagée et expliquée.
La chimie verte, l’écologie industrielle et les ressources locales constituent les piliers de la stratégie de développement du GPMB qui accueille déjà de nouveaux procédés décarbonés comme la production de carburants de synthèse.

La journée s’est poursuivie par la découverte du Grand Port Maritime de Bordeaux, puis des sites industriels de Foresa France et de Michelin-Simorep.

Un grand merci au port et aux sites industriels pour leur accueil et leur disponibilité !


Pierre Nassoy, directeur de recherche CNRS et co-fondateur de la start-up néo-aquitaine Treefrog Therapeutics, lauréat 2022 de médaille de l'innovation CNRS

Dévoilés le 16 juin dernier, Jacques Marteau, Pierre Nassoy, Denis Spitzer et Céline Vallot sont les quatre lauréats de la médaille de l’innovation 2022 du CNRS. Après le néo-Aquitain François Jérôme, directeur de recherche CNRS à l’IC2MP en 2021, notre région est de nouveau mise en avant avec la nomination de Pierre Nassoy, directeur de recherche CNRS au Laboratoire photonique numérique & nanosciences (CNRS/Institut d’optique Graduate School/Université de Bordeaux) à Talence.

Pierre Nassoy s’intéresse aux thérapies de demain à base de cellules souches, notamment contre les tumeurs et la maladie de Parkinson, multipliant les brevets. Grâce à une prématuration au CNRS dont « l’accompagnement a été crucial », sa société TreeFrog Therapeutics est une des start-up françaises les plus remarquées et primées de ces derniers temps, au niveau national comme international. Avec sa technologie de rupture, elle produit ces cellules souches de façon fiable, avec un très haut niveau de qualité et en grande quantité, et vient d’ouvrir une première filiale aux États-Unis.

Ses travaux illustrent l’importance de la transdisciplinarité, avec ici l’apport de la physique et de la chimie à la biologie pour le développement d’innovations remarquables dans le domaine des biotechnologies pour la santé.

De plus, la Recherche néo-aquitaine en lien avec la filière chimie et matériaux est une nouvelle fois mise à l’honneur par le CNRS, illustrant le dynamisme de ce secteur en région !

Créée il y a 10 ans, cette distinction honore des personnalités dont les recherches exceptionnelles ont conduit à des innovations marquantes sur le plan technologique, économique, thérapeutique et social, valorisant la recherche scientifique française.

D’après l’article du CNRS


François Jérôme, un néo-aquitain lauréat de la médaille 2021 du CNRS

Les quatre lauréats de la médaille de l’innovation 2021 du CNRS viennent d’être dévoilés : en Nouvelle-Aquitaine, François Jérôme, directeur de recherche CNRS à l’IC2M (l’Institut de Chimie des Milieux et Matériaux) de l’université de Poitiers, et spécialisé dans le domaine de la catalyse pour la transformation de la biomasse est l’un des quatre récompensés, illustrant ainsi la vitalité du domaine de la chimie biosourcée en région.

Créée il y a 10 ans, cette distinction honore des personnalités dont les recherches exceptionnelles ont conduit à des innovations marquantes sur le plan technologique, économique, thérapeutique et social, valorisant la recherche scientifique française.

François Jérôme est aux avant-postes du développement d’une chimie durable. Ses travaux sont fondés sur l’utilisation d’agents physiques (champs électriques, ondes de choc, ondes ultrasonores) pour déclencher des réactions de transformation du sucre d’origine végétale en produits chimiques : tensio-actifs, solvants, monomères… évitant ainsi le recours à une activation chimique. Afin d’accélérer la mise sur le marché de produits innovants, François Jérôme collabore avec le groupe Solvay depuis 2014, mais également avec des PME, comme A.R.D ou en région comme Seprosys, Biosedev ou le FCBA. Signe de la robustesse des liens avec Solvay : depuis 2019, son équipe est le « site miroir » du laboratoire international CNRS-Solvay sur la catalyse, situé à Shanghai.

Comme il l’expose, « l’essor d’une chimie durable passe par la construction de liens étroits entre les scientifiques, les industriels et la société. » Pour y contribuer, François Jérôme est à l’origine de la fédération de recherche du CNRS Increase. Créée en 2015, elle réunit huit laboratoires, avec une majorité néo-aquitaine, et de nombreux industriels (Il a notamment présenté ce réseau lors d’un webinaire en 2020 à retrouver ici). François Jérôme est également à l’initiative de l’International symposium on green chemistry, qui est devenu un congrès international de référence de la chimie verte, et qui se tient tous les deux ans à La Rochelle depuis 2013.

Félicitations à lui ainsi qu’aux trois autres lauréats Antoine Aiello, Nora Dempsey et Amanda Silva Brun, qui illustrent tous le potentiel et la diversité des voies de valorisation des travaux de recherche !

D’après l’article du CNRS


Découvrez les ambassadeurs métiers en Nouvelle-Aquitaine !

La filière chimie et matériaux, accompagnée par ACD Nouvelle-Aquitaine, regroupe un grand nombre de métiers et profil, et de plus en plus tournés vers les enjeux de transition écologique (recyclage, chimie biosourcée, nouvelles formes d’énergie, écoconception, …).

Acteur de cette filière, vous êtes passionné par votre métier et vous souhaitez partager votre expérience ?
La Région Nouvelle-Aquitaine recherche des personnes passionnées par leur métier pour rejoindre sa communauté d’Ambassadeurs Métiers !

Être Ambassadeur Métiers, c’est transmettre votre enthousiasme pour votre métier aux personnes qui cherchent leur voie et peut-être susciter des vocations, et ainsi mettre en avant les possibilités offertes par la filière chimie et matériaux.
Parce que l’épanouissement dans le travail est essentiel, l’orientation est une étape clé vers le métier de ses rêves.

Alors, quel que soit votre métier, technicien qualité, ingénieur procédés, opérateur de production, … le temps d’un court échange ou d’une plus longue intervention, communiquer votre passion en fonction de vos disponibilités !

Retrouvez l’ensemble des informations sur le site des ambassadeurs métiers : https://www.ambassadeursmetiers.fr/

Cette action est animée par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine


Ouverture de l’Appel à projets national « Produits biosourcés et biotechnologies industrielles »

Dans le cadre de la stratégie d’accélération « Produits biosourcés et biotechnologies industrielles – carburants durables », l’appel à projets national « briques et démonstrateurs » vient d’ouvrir.

Cet appel, intégré au sein du 4ème Programme d’Investissements d’Avenir et opéré par l’ADEME, ambitionne de développer une filière industrielle française compétitive avec comme priorités thématiques :

L’élargissement des gisements de biomasse, portant sur la mobilisation de nouvelles biomasses avec en finalité la mise à disposition d’une biomasse prête à l’emploi ou de molécules issues de la première transformation ;
Le développement à l’échelle démonstrateur de procédés de transformation de la biomasse ou de produits de première transformation et de produits biosourcés éco-conçus présentant de nouvelles fonctionnalités et/ou des performances techniques supérieures, ou au moins équivalentes, à leurs homologues d’origine biosourcée, pétrosourcée ou minérale ;
L’accompagnement de l’industrialisation consistant à soutenir la mise en œuvre à l’échelle industrielle d’unités de production de molécules biosourcées et leur transformation en molécules d’intérêt ou matériaux innovants à plus forte valeur ajoutée.
Cet appel cible les entreprises et organismes de recherche en mesure de faire émerger une offre française innovante sur les marchés nationaux et mondiaux. Les projets peuvent être individuels ou collaboratifs, et doivent prétendre d’un coût minimum de 2 millions d’euros (5 millions d’euros dans le cas du soutien à l’industrialisation).

Cet appel à projets est ouvert1 à compter du 14/01/2022 et fera l’objet d’une relève tous les quatre mois en moyenne à compter du 31/05/2022 à 15h00 et jusqu’au 15/01/2024 à 15h00.

Retrouvez toutes les informations sur le site de l’ADEME

Documents d’intérêt :

  Cahier des charges de l’AAP
  Guide du dépôt

 


ACD Nouvelle-Aquitaine est à votre disposition pour vous aider à identifier des partenaires néo-aquitains pour la construction de votre projet.
Prenez contact avec Elodie Lacassagne, chargée de mission : e.lacassagne@aquitainechimiedurable.fr



FRANCE_2030

Appel à projets national "Recyclage des plastiques"

Cet appel à projets s’inscrit dans France 2030, le plan d’investissement pour la France de demain. Il vise à accompagner les investissements nécessaires à l’industrialisation de nouvelles capacités de recyclage des plastiques.
Il comporte un premier volet sur le recyclage chimique ou enzymatique et un volet sur le recyclage mécanique et la réincorporation des matières premières issues de ce recyclage qui sera ouvert au second semestre 2022.

Sont notamment visées les opérations suivantes :

  • Investissements à l’étape de préparation de la matière permettant d’améliorer la qualité des
    gisements de déchets en entrée d’unités de recyclage ;
  • Investissements à l’étape de recyclage permettant l’obtention d’une matière première issue du recyclage (MPR) prête à servir à la fabrication d’un nouveau produit ou matériau. Cela peut en réalité couvrir plusieurs étapes en fonction de la technologie mise en œuvre
  • Les projets de recyclage chimique ou enzymatique doivent recycler :
    › des déchets difficilement recyclables par voie mécanique ;
    › des déchets recyclés ou recyclables par voie mécanique à condition qu’une démonstration étayée d’un bilan environnemental significativement meilleur que la solution de recyclage de référence soit apportée au dossier

Cet appel cible les entreprises dans le cadre de projets individuels. Un consortium peut être accepté s’il est justifié et comprend une implication active de l’ensemble de partenaires. Les projets doivent prétendre d’un coût minimum de 2 millions d’euros.

Cet appel à projets est ouvert à compter du 14/01/2022 et fera l’objet d’une relève tous les trois mois en moyenne à compter du 01/04/2022 à 15h00 et jusqu’au 30/06/2023.
Le second volet ouvrira au second semestre 2022, à la suite du plan France Relance Recyclage.

Retrouvez toutes les informations sur le site de l’ADEME et sur le cahier des charges de l’AAP.

 


ACD Nouvelle-Aquitaine est à votre disposition pour vous aider à identifier des partenaires néo-aquitains pour la construction de votre projet.
Prenez contact avec Sandrine ANDRE, chargée de mission : a.andre@aquitainechimiedurable.fr



Le secteur chimie et matériaux en nouvelle-aquitaine

L’INSEE a publié en 2017 un rapport sur le secteur chimie et matériaux en Nouvelle-Aquitaine:

En 2013, le secteur de la chimie et des matériaux en Nouvelle-Aquitaine compte 2 200 établissements et emploie 31 000 salariés. Très hétérogène, il regroupe les entreprises du papier et du carton, l’industrie chimique au sens large (hormis les produits pharmaceutiques) ainsi que celles des matériaux avancés (plasturgie, composites, matériaux de haute performance). Il est élargi au verre, à la céramique et aux matériaux de construction.

Pour télécharger le dossier, cliquez ici